Lecture : Nous les filles de nulle part d’Amy Reed

__multimedia__Article__Image__2018__9782226401441-jTitre : Nous les filles de nulle part

Auteure : Amy Reed

Éditeur : Albin Michel

Genres : Harcèlement, sexisme, ados…

Nombre de pages : 544 pages

Parution : 28 février 2018

Prix : 19,00 euros

 

 

Ma note : 5/5

Image_blanche (4) (1)

RESUME

Grace vient d’entrer au lycée de Prescott après avoir déménagé. Dans la chambre de sa nouvelle maison, elle découvre des mots griffés sur le mur : Aidez-moi. Tuez-moi, je suis déjà morte.
Ces mots, c’est Lucy, qui les a tracés. Lucy, qui a accusé trois garçons de Prescott de l’avoir violée. Lucy, qui a été traitée de menteuse par le reste du lycée. Lucy, que la police n’a pas écoutée. Lucy, qui a fui la ville avec ses parents.
Très vite, Grace comprend que cette violence s’exerce à tous les niveaux dans la ville de Prescott : quand les joueurs de l’équipe de foot notent le physique des filles qui passent devant eux ; quand son amie Rosina doit éviter les avances des clients du restaurant où elle travaille ; et surtout sur le blog du moment, « Les vrais mecs de Prescott » dont la ligne éditoriale consiste principalement à considérer les femmes comme des objets.
Grace, Erin et Rosina sont décidées à agir, mais elles ne peuvent le faire seules.

Image_blanche (4) (1)

CE QUE J’EN AI PENSE

C’est grâce à Instagram que j’ai eu envie de découvrir ce roman, surtout avec un sujet qui est carrément d’actualité ! Merci aux éditions Albin Michel pour l’envoi du roman.

J’ai ressenti beaucoup de choses durant ma lecture, j’ai été plusieurs fois en colère contre ce qu’il se passait, j’avais envie d’entrer dans le roman et de dire tout ce que je pensais. C’est vraiment un roman très fort qui parle de sexisme, de viol Des sujets complètement d’actualités et vraiment très importants. L’auteure les a très bien traités, en laissant à plusieurs personnages le choix de donner leur avis.

Lire la suite »

Publicités

Lecture : Bandiya de Catherine Grive

Titre : Bandiya, la fille qui avait sa mère en prison

Auteure : Catherine Grive

Éditeur : Fleurus

Genres : Vol, humour, adolescence

Nombre de pages : 224 pages

Parution : 8 juin 2018

Prix : 14,90 euros

 

Ma note : 5/5

Image_blanche (4) (1)RESUME

Une prison, c’est un endroit où la société rejette les gens pour les punir. Un endroit où le soleil n’entre pas. Mais une prison, ça peut aussi être un endroit où vit sa mère. Une mère comme toutes les autres, qui gronde quand il faut, vous montre vos boutons comme si on ne les avait pas déjà vus. Et pas seulement sa mère, mais aussi, sa tante et sa grand-mère. C’est le cas de Zoé, quatorze ans, issue de cette famille de braqueuses de bijouteries, qui grandit dans ce contexte loufoque, auprès de personnalités hautes en couleurs, persuadée d’avoir à se montrer à la hauteur d’une telle hérédité.

Image_blanche (4) (1)CE QUE J’EN AI PENSE

Merci encore aux éditions Fleurus pour l’envoi de ce roman ! Je dois dire que je me suis lancée un peu à l’aveugle le concernant, car le résumé était assez étrange et semblait tout de même original.

 
L’histoire parle d’une jeune fille, Zoé, qui vit avec son père et son papy. Sa mère, sa tante et sa grand-mère sont en prison pour cause de vol en bijouteries. Elle grandit dans ce contexte assez incroyable et veut absolument ressembler à sa mère, qu’elle va voir en prison tous les samedis.

Lire la suite »

Lecture : Et ils meurent tous les deux à la fin d’Adam Silvera

Titre : Et ils meurent tous les deux à la fin

Auteur : Adam Silvera

Éditeur : R-jeunes adultes

Genres : Romance, drame…

Nombre de pages : 414 pages

Parution : 24 mai 2018

Prix : 17,90 euros

 

Ma note : 5/5

Image_blanche (4) (1)RESUME

 » Nous sommes au regret de vous informer que vous allez être frappé par une mort prématurée dans les prochaines vingt-quatre heures. Toute l’équipe de Death-Cast est sincèrement désolée de vous perdre. Vivez pleinement cette journée, ok ? « 

Le 5 septembre, un peu après minuit, Mateo et Rufus reçoivent chacun le funeste appel. Ils ne se connaissent pas, mais cherchent tous deux à se faire un nouvel ami en ce jour fi nal. Heureusement, il existe aussi une appli pour ça, Le Dernier Ami. Grâce à elle, Rufus et Mateo vont se rencontrer pour une ultime grande aventure : vivre toute une vie en une seule journée.

Image_blanche (4) (1)CE QUE J’EN AI PENSE

Je tiens à remercier la collection R pour l’envoi de ce roman qui m’a donné envie de le lire dès que je l’ai reçu et wouaw ! Je suis absolument surprise et ravie d’avoir pu le lire ! C’est un roman coup de cœur, je pense ! 

On vit dans un monde où l’entreprise Death Cast nous appellent le jour de notre mort pour vivre cette dernière journée à fond. C’est le cas de Rufus et Mateo. Ils ne se connaissent pas mais ont tous deux reçu ce fameux appel qui les informe de leur mort prochaine. Grâce à l’application Dernier Ami qui permet de ne pas passer sa journée seul, les deux personnages vont se rencontrer et vont vivre plein de choses ensembles. A chaque chapitre on passe à des points de vue différents : Rufus, Mateo et d’autres personnages. Ce qui est vraiment bien pour connaître chacun des sentiments, des pensées, que ressentent l’un et l’autre. 

Lire la suite »

Lecture : The Hate U Give d’Angie Thomas

Titre : The Hate U Give

Auteure : Angie Thomas

Éditeur : Nathan

Genres : Racisme, drogue, violence, jeunesse, deuil…

Nombre de pages : 496 pages

Parution : 5 avril 2018

Prix : 17,95 euros

 

Ma note : 5/5

Image_blanche (4) (1)RESUME

Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes. Mais tout vole en éclats le soir où son ami d’enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police cherche à enterrer l’affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu’elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête. 

Image_blanche (4) (1)CE QUE J’EN AI PENSE

Lorsque ce roman est sorti aux Etats-Unis, j’en ai entendu énormément parler et j’avais hâte qu’il sorte en France pour pouvoir le commencer. Je remercie les éditions Nathan qui me l’ont d’ailleurs envoyé ! 

Lors d’une soirée qui tourne mal, Starr et son meilleur ami Khalil, des afro américains, vont prendre la route pour rentrer chez eux. Sur le trajet, la police les arrête sans raison particulière. Va s’ensuivre une dispute entre Khalil et le policier et celui-ci va finir par lui tirer 3 balles. C’est alors que Starr va entrer dans une colère monstre contre ce policier et contre la justice qui ne va pas défendre son meilleur ami et va tout faire pour qu’il devienne coupable, car il est «  » »noir » » » (je met entre guillemet car ce n’est absolument pas une raison d’être jugé ou non de couplable par rapport à la couleur de peau)

Lire la suite »

Lecture : La vie selon Pippa de Barbara Tammes

Titre : La vie selon Pippa

Auteure : Barbara Tammes

Éditeur : Syros Jeunesse

Genres : Adolescence, divorce…

Nombre de pages : 160 pages

Parution : 3 mai 2018

Prix : 17,95 euros

 

 

Ma note : 3,5/5

Image_blanche (4) (1)RESUME

Le journal d’une adolescente comme vous n’en avez jamais lu : brillant, drôle et génialement illustré.

Toutes les bonnes choses commencent par un P ! Papier, pinceau, poney, pop-corn. Et je vous le donne en mille, mon prénom : Pippa.

Comment savoir qui on est quand on habite la semaine chez sa mère dans une vieille ferme isolée, et les week-ends chez son père, dans un appartement hyper chic de la grande ville ? 
Pour ne pas perdre le nord, Pippa tient son journal, dans lequel elle décortique (et dessine) tout ce qui lui arrive, et se pose de grandes questions. Sur ses humeurs (qui peuvent changer du tout au tout en une journée), sur la nourriture (peut-on être à la fois baies de goji et oeufs au lard ?), sur l’amour (est-il préférable que la personne soit mieux en vrai que dans votre imagination, ou l’inverse ?)… Sans compter que Pippa se trouve face à un choix pour lequel même son journal ne peut l’aider.

Image_blanche (4) (1)CE QUE J’EN AI PENSE

Ce roman illustré parle de Pippa et de sa vie d’adolescente pas toujours très facile à vivre. Ses deux parents sont divorcés et ne s’entendent pas vraiment. Sa mère, qui habite à la campagne, est plus relax que son père qui vit dans une grande ville. Chez chacun de ses parents, Pippa a une meilleure amie, des habitudes distinctes, un mode de vie totalement différent. Et c’est dans ce court roman qu’elle va nous parler de tout ça. 

On sent à travers ce roman que Pippa a du mal à choisir ce qu’elle veut, ce qu’elle préfère : sa vie à la campagne ou à la ville. Elle se pose beaucoup de questions sur le divorce de ses parents, sur le fonctionnement de sa sœur, sur son mode de vie, sur l’amour, sur l’amitié… Une vraie adolescente de 14 ans ! Je pense d’ailleurs que les personnes qui ont vécus des expériences similaires pourront s’identifier à Pippa, qui n’a pas une vie si banale, et qui ressemble à celle de beaucoup de monde. Sinon, il y avait pas mal d’humour, j’ai adoré les illustrations, c’était court, mais vraiment très sympa à lire et très rapide. 

Cependant, je l’ai trouvé assez jeunesse avec une écriture très simple à lire et à comprendre, donc je ne peux pas le conseiller à tout le monde. 

C’est un roman très frais, très court, sans prise de tête, qui peut être lu en à peine deux heures à mon avis. Pas besoin de réfléchir, de se torturer l’esprit, ça se lit tout bêtement. J’ai beaucoup aimé cette idée de journal illustré !
Merci encore aux éditions Syros pour l’envoi de ce roman qui a été très chouette à lire ! 

sans-titre
Merci d’avoir lu et à bientôt ! 

Lecture : Deux secondes en moins de Marie Colot et Nancy Guilbert

Titre : Deux secondes en moins

Auteures : Marie Colot et Nancy Guilbert 

Éditeur : Magnard

Genres : Drame, deuil, jeunesse, maladie

Nombre de pages : 320 pages

Parution : 13 février 2018

Prix : 14,90 euros

Ma note : 3,5/5

Image_blanche (4) (1)RESUME

Depuis qu’un accident de voiture l’a complètement défiguré, Igor se mure dans le silence. Sa rancune envers son père, responsable de l’accident, est immense, comme sa solitude. 

Rhéa sombre dans le chagrin après le suicide de son petit ami. Encore sous le choc, elle ne sait plus à qui ni à quoi se raccrocher dans la ville où elle vient d’emménager. 

Pour l’un et l’autre, tout s’est joué à deux secondes. Deux secondes qui auraient pu tout changer… 

Et pourtant, Igor et Rhéa reprennent jour après jour goût à la vie en se raccrochant à la musique. Une fantaisie de Schubert et un professeur de piano pas comme les autres vont les réunir et les mener sur un chemin inespéré. 

Image_blanche (4) (1)CE QUE J’EN AI PENSE

C’est grâce à Pauline du compte Instagram marque_pages que j’ai pu recevoir ce roman. Je n’avais d’ailleurs jamais entendu parler de la maison d’édition Magnard et c’est grâce à ce livre que je l’ai connu et j’aime beaucoup ce qu’ils publient. Je vous conseille de jeter un coup d’œil à leurs dernières parutions qui m’ont l’air sympas !

Lire la suite »

Lecture : A la place du cœur saison 3 d’Arnaud Cathrine

Titre : A la place du coeur saison 3

AuteurArnaud Cathrine

Éditeur : Collection R

Genres : Attentats, jeunesse, romance

Nombre de pages : 304 pages

Parution : 8 mars 2018

Prix : 16,50 euros

 

Ma note : 5/5

Image_blanche (4) (1)RESUME

Caumes, je viens de terminer ton livre: il est immonde. Je ne t’embrasse pas. Je ne t’embrasserai plus. Esther.
(Dis-moi, t’as quoi à la place du coeur ?!)

Image_blanche (4) (1)CE QUE J’EN AI PENSE

Vous le savez ou non, la trilogie A la place du cœur est une de mes préférées. J’attendais avec impatience de lire le troisième tome que j’ai pu recevoir grâce à la Collection R ! Un énorme merci à eux.

Il risque d’y avoir des spoilers donc je conseille à ceux qui n’ont pas lu ce tome de ne pas lire ce qu’il va suivre, juste au cas où.

On se retrouve deux ans après les attentats. Caumes a écrit un roman comptant les faits ses ressentis, ses réactions… Il a été très honnête et à parler de chacun de ses amis, mais en changeant uniquement les prénoms. Il a parlé de ces moments les plus intimes, tout comme ceux de ses amis. Esther n’a pas aimé que sa vie privée soit à ce point dévoilée dans le roman de Caumes, et ne souhaite plus être avec lui, ni lui parler… Il se retrouve donc tirailler entre sa petite célébrité, ses interviews, ses dédicaces et l’envie de reconquérir Esther. Il se sent atrocement seul et le cœur brisé. Il ne pensait vraiment pas que ce livre le rendrait aussi malheureux. Il n’arrive pas à tourner la page et ne cesse de penser à Esther qui est la fille qu’il veut. Il va tout faire pour la récupérer, même si la route va être difficile.

Lire la suite »